• Les réseaux sociaux

    En ce 21 ème siècle, les réseaux sociaux font partit d'un quotidien à de nombreuses personnes. Transmissions d'informations à foute vitesse, mais aussi de toute sorte de chose.
    Mais avant tout, ça va plus loin que ça. Premièrement, il y a internet, qui permet une diffusion très étendue de toute sorte de chose, ça passe par les sites, blogs, forum etc
    Le temps remplace son journal papier et les ragots mondains et de société, par cette diffusion électronique beaucoup plus rapide. Et donne un accès à tous de ce qui s'y trouve, mais aussi, chacun peut interagir et créer, écrire. On est sur un ère du développement technologique et informatique.
    Or, inconvénient, si tout le monde peut, c'est qu'autant mauvaises que bonnes informations circule, et pour les plus créatifs, des récits imaginaire qu'on fait passer pour vrai, pourquoi ? Notamment parce que c'est subjectif et des opinions. Mais comme l'espace pour tous et tout, ce n'est pas trier, et difficile de faire la part des choses entre tout ce qu'on veut.
    Vous connaissez ça, d'un médecin à l'autre on ne vous dira pas la même chose sur un sujet x, idem avec les sites, sur un site x, et un y. Bien sûr il y a d'autres paramètres, comme déjà que tous les sites ne parlent pas des mêmes choses, objectifs différents (informations, opinions, partages etc). Et une manière de traiter unique !
    Et bien sûr, il y a les sites pro et perso...
      
    Et au delà de la motivation de transmettre des informations aux gens, des intérêts économiques, entre autre, interviennent de plus en plus. Notamment par le biais de la publicité.
    Les réseaux sociaux, sont davantage utilisés par le jeune public, et il a l'avantage d'être pratique. Rassembler de nombreuses choses en un seul lieu. Notamment la communication, et la diffusion.
     
    Pour ce qui est des réseaux sociaux, à vrai dire l'idée de base de son existence a beaucoup évoluer, un rassemblements de personnes, pour se "lier" ou se retrouver, et un accompagnement de partage de sa vie; photos ou posts. Ou bien y retrouver ce qu'on aime. Celui qui hérite des furies, c'est bien twitter. Tant de débats, qu'un lieu de débats sur les sujets les plus polémiques du moment, revendications de droits, et partages pour diffuser ce qui est censé être, ce pourquoi nos prédécesseurs se battent, marches et journées créée pour honorer ces causes. Qui certaines ont été dans l'oubli trop longtemps, par déni, ou juger pas important, par facilité... Tant de raisons possibles, qui reste flou et différente selon le lieu. Avec déjà une question des droits de l'homme qui n'est pas universel, mais on sera d'accord pour dire, que chaque pays à ses habitants, ses coutumes, habitudes, histoires, mais aussi ses ethnies et religions qui ont leur propre processus et vie. Et qu'il est impossible de diffuser nos envies internes (sur la société où on est) de manière mondiale, parce que le fonctionnement n'est pas universel, et imposer n'est pas la bonne option, même si on pense juste notre idée.
     
    Mais pourquoi ce qui se passe marche plus ? Parce que c'est moins flagrant. Contrairement à une dictature, suivi d’exécutions, et là ce qui se passe, la vision est différente, mais pourtant c'est le "même résultat". Parce qu'après des années de combats et sous commande, on veut enfin le résultat, se faire entendre.
    Or ce qui compte le plus, c'est la manière de faire. C'est ce qui créer la différence. Notamment entre le bon et le mauvais, sur ce qui sans doute, une bonne attention au départ et perçu, comme ce qui est censé être. Mais ce qui est censé être n'est pas pour autant la meilleure option, ou même vérité, réalité...
     
    Le siècle passé a connu des guerres mondiales, la guerre froide, d'Algérie et tant d'autres. Armes et sang versés, mais aujourd'hui, nous avons une autre guerre, celle de l'expressions. 

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :